2018

La programmation des 20 ans

du 06 avril 2018 au 06 janvier 2019
Au Grand Café et au LiFE

En 2018, Le Grand Café célèbre ses 20 ans ! La programmation annuelle du centre d’art sera toute entière au diapason de cet anniversaire.

Ce lieu unique et singulier développe depuis son origine en 1998 un projet international fortement articulé avec la ville de Saint-Nazaire, véritable terrain d’expérimentation artistique. Sa programmation prend appui sur les dynamiques d’un territoire riche, en transformation où se mêlent à la fois histoire industrielle et sociale remarquable, contemporanéité et héritage de la modernité architecturale, horizon maritime et imaginaire du voyage.

En 20 ans, Le Grand Café a présenté 80 expositions d’artistes qui ont révélées au public un certain regard sur l’actualité artistique nationale et internationale toujours dans un dialogue resserré avec le contexte de présentation et de réception des œuvres.

Les artistes étrangers y ont souvent fait leur première exposition personnelle en France comme Leandro Erlich (Argentine), Los Carpinteros (Cuba), Lara Almarcegui (Espagne), Jorge Satorre (Mexique), Hans Op de Beeck (Belgique), Abraham Cruzvillegas (Mexique), David Goldblatt (Afrique du Sud), Alexandre da Cunha (Brésil), Mark Lewis (Canada), Haroon Mirza (Grande-Bretagne) et les artistes français comme Jean-Jacques Rullier, Stéphane Thidet, Raphaël Zarka, Guillaume Leblon, Anita Molinero, Elisabeth Ballet ou Patrick Bernier et Olive Martin entre autres y ont créé des œuvres significatives de leur parcours, souvent acquises par des collections publiques ou privées, françaises ou étrangères. Quelques figures historiques comme Klaus Rinke (Allemagne) ont été remises en lumière à l’occasion de leur passage au Grand Café (2001).

De par sa proximité avec le port et l’histoire transatlantique de Saint-Nazaire, Le Grand Café porte de longue date une attention particulière aux scènes d’Amérique latine, ce qui donne une couleur singulière à sa programmation internationale.

Les expositions monographiques sont jusqu’à aujourd’hui la marque de fabrique du centre d’art. Véritable expression du projet de l’artiste, elles sont l’occasion d’un important travail de production d’œuvres nouvelles. Reflet d’un art contextualisé, ces expositions, parfois issues d’un séjour en résidence, croisent recherches personnelles des artistes et expérience de la ville, envisagée comme un terrain particulièrement stimulant, un atelier à ciel ouvert, un chantier permanent.

Ainsi, au fil des années, les interventions des artistes comme Krijn de Koning (Pays-Bas) en 2002, Veit Stratmann (Allemagne) en 2003, Pedro Cabrita Reis (Portugal) en 2004, Leandro Erlich (Argentine) en 2005, Guillaume Leblon (France) en 2010, Hans Op de Beeck (Belgique) en 2011, Michael Beutler (Allemagne) en 2013, Christian Hidaka (Japon / Grande-Bretagne) en 2016… ont habité cet espace exceptionnel, bâtiment de la fin du XIXe siècle largement ouvert sur la ville, allant même jusqu’à le transformer, le reconfigurer parfois, à travers des projets in situ, refusant à ce centre d’art-laboratoire de se figer dans le temps. Grâce à l’investissement et la générosité des artistes et à la remise en question permanente des modalités de soutien à la création, Le Grand Café n’a cessé de se réinventer.

Depuis 2009 notamment, Le Grand Café investit le LiFE, lieu d’exposition unique de plus de 1 460 m2 situé au cœur de l’ancienne base des sous-marins de Saint-Nazaire, pour des projets exceptionnels en invitant un artiste à créer une œuvre monumentale. Cet espace hors normes est devenu un terrain d’expérimentation singulier pour Le Grand Café, qui prolonge ainsi son expertise dans le champ de la production et permet à des artistes internationaux de réaliser des projets uniques.
À ce jour, Le Grand Café est le seul centre d’art contemporain en France à déployer son activité à cette échelle. Projets réalisés : Anthony McCall (Grande-Bretagne) en 2009, Simone Decker (Luxembourg) en 2011, Les Frères Chapuisat (Suisse) en 2012, Jeppe Hein (Danemark) en 2014, raumlaborberlin (Allemagne) en 2016 et Haroon Mirza (Grande-Bretagne) en 2017.

L'année 2018 sera marquée par des temps forts qui témoignent de la vitalité du centre d'art :

  • Francisco Tropa, “Le Grand Café, la moustache cachée dans la barbe”
    02 juin - 23 septembre 2018 au Grand Café
    Vernissage le 1er juin 2018

Telle une plongée sensible dans un temps suspendu et indéterminé, l’œuvre de Francisco Tropa a la beauté d’un mystère qui se dévoile au fur et à mesure et nous emporte par-delà l’évidence de ce qui est visible.
L’artiste portugais installe l’ensemble de sa nouvelle série La Moustache cachée dans la barbe au Grand Café dont il semble raviver la mémoire. À travers un subtil théâtre d’ombres où cohabitent des figures antiques, des publicités commerciales, l’esprit surréaliste de Raymond Roussel ou bien encore certaines inventions techniques du Moyen Âge ou de la Renaissance, il crée un lieu à la fois familier et lointain qui réenchante notre perception de la réalité.

  • Krijn de Koning
    02 juin - 23 septembre 2018 au LiFE
    Vernissage le 1er juin 2018

L’artiste néerlandais Krijn de Koning investit l’espace monumental du LiFE avec une sculpture labyrinthique qui renverse la perception intérieur – extérieur classique. Telle une peau architecturale retournée, sa sculpture à échelle 1 propose une déambulation qui démultiplie les sensations et les situations spatiales. La couleur, partout déployée dans cet univers concret, accentue l’expérience intime et jubilatoire de l’espace, brouillant la frontière entre réalité et fiction, comme pour mieux tenir à distance le caractère autoritaire du bâtiment qui abrite cette expérience singulière.

  • Une résidence d'Anne Le Troter, artiste
    En collaboration avec Charlotte Khouri, artiste performeuse
    2017-2018, représentations en juin 2018

Comment adapter le théâtre dans le cadre domestique et privé ? Anne Le Troter et Charlotte Khouri développent sur le territoire de Saint-Nazaire un projet de "Théâtre chez l’habitant / Théâtre d’habitation". À partir des histoires des hôtes et des lieux qui les accueillent, elles testent des modes de rencontres et d'écriture rapides. Elles adaptent leur pièce à l’environnement donné : celui de l’espace domestique. Durant la phase de résidence de recherche, les deux artistes ont décidé de mêler à ce projet les récentes recherches d'Anne Le Troter autour de la fertilité. Elles apposeront aux cadres d’habitations de Saint-Nazaire des portraits sonores d'inconnus.

  • Une exposition collective de Guillaume Désanges et des artistes Mountaincutters
    13 octobre 2018 - 06 janvier 2019 au Grand Café
    Vernissage le vendredi 12 octobre

En tant que plateforme de réflexion, d’échanges et d’expérimentation, Le Grand Café ouvre pour la première fois son lieu à un commissaire d’exposition indépendant, Guillaume Désanges, pour un cycle de trois expositions jusqu'en 2020.
À l’automne, sa structure de production Work Method propose un projet autour de la poésie de la destruction et du chantier, en lien étroit avec les jeunes artistes français Mountaincutters.

Le centre d'art contemporain demain
2018 est aussi l'occasion d'entamer une nouvelle et enthousiasmante phase de développement de la structure : demande du label “Centre d’art contemporain d’intérêt national”, mutualisation de son équipe avec celle du LiFE et nouvelles actions : dispositif de soutien à l'émergence artistique régionale, valorisation des archives et développement des résidences (recherche, écriture, entreprise).

Pour en savoir plus sur la programmation sur www.grandcafe-saintnazaire.fr

Dossier de presse à consulter ici