A VENIR

Visite commentée autour de Torr e Benn

On ne fait pas un film, on fait un tract » déclarait en 1974 le collectif Torr e Benn (« casse-leur la tête » en breton). Entre 1972 et 1975, ce collectif d’étudiant.e.s réalise des documentaires en films Super 8. Au plus proche des luttes ouvrières et paysannes, Torr e Benn inspiré par le concept du cinéma militant soviétique « ciné-œil », utilise la caméra pour révéler une « atmosphère », images du peuple en colère, en lutte, en fête, et repense la diffusion des films dans des circuits informels tels que durant des fest-noz. Bretonnerie pour Kodakrome réalisé en 1974 et présenté au sein de l’exposition Contre-vents révèle l’utilisation critique de l’œil machinique de la caméra. Couplé à l’exercice de montage, ce documentaire dénonce la folklorisation de la Bretagne.

 Gratuit, sans réservation. Durée environ 1h.

Légende : « Cinéma-Chant » : annonce d’une projection du film « La Lutte du joint est celle de tous les travailleurs » à Orvault le 22 mars 1971. Source : Jean-Louis Le Tacon.